A Beijing, le Nid d'oiseau n'est pas seulement une forme inspirée par la nature | circubuild.be

A Beijing, le Nid d'oiseau n'est pas seulement une forme inspirée par la nature

  •   02 déc. 2020
  • Wouter Polspoel

Ce nouvel article de la rubrique 'La nature comme mentor', qui met l'accent sur l'influence du biomimétisme sur le secteur de la construction et de l'architecture, nous fait voyager jusqu'à Beijing. Direction le stade national de la capitale chinoise qui, non content de ressembler à un nid d'oiseau, fonctionne également de la même manière !

 

Le stade national de Pékin est mieux connu sous le nom de 'Nid d'oiseau' car et sa ressemblance est indéniable. Il a été conçu en 2003 par les architectes suisses Herzog & de Meuron pour les Jeux Olympiques d'été qui devaient avoir lieu cinq ans plus tard. Les architectes ont choisi cette forme spécifique notamment parce que le  nid d'oiseau est aussi un plat traditionnel chinois, qui n'est mangé que lors d'occasions spéciales.

Mais les architectes ne se sont pas seulement inspirés d'un nid d'oiseau pour son aspect visuel ou culinaire. Le stade national de Pékin est également un merveilleux exemple de biomimétisme. Il se compose de deux structures : une structure en béton et une enveloppe en acier, qui représente les branches du nid. Tout comme un nid est isolé en étant rempli de toutes sortes de matériaux naturels (brindilles, herbe, feuilles), la façade du stade de Pékin est remplie de panneaux ETFE pour protéger les spectateurs du froid, fournir une isolation acoustique, réduire les charges mortes sur la toiture et optimiser l'entrée de lumière du soleil.

Le Nid d'oiseau de Pékin est encore et toujours l'un des rares projets architecturaux où ingénieurs et architectes se sont à ce point inspirés de la nature. 

Actualités - Vue d'ensemble