Aux Pays-Bas, on réemploiera aussi les ponts | circubuild.be

Aux Pays-Bas, on réemploiera aussi les ponts

  •   19 avr. 2021
  • Michel Charlier

La Journée des Ponts, le 11 mars dernier, a été l’occasion pour nos voisins néerlandais de lancer la Banque Nationale des Ponts. Cette plateforme indépendante, créée et nourrie par les pouvoirs publics pour les pouvoirs publics, permettront à l’offre et à la demande de ponts usagés de se rencontrer. La base de données est une initiative de l’AmRoR, une alliance entre la Rijkswaterstaat (la Direction générale des travaux publics et de la gestion des eaux aux Pays-Bas) et les villes d’Amsterdam et de Rotterdam. La Banque Nationale des Ponts sera gérée par la Bruggenstichting (Fondation des ponts).

 

Avec cette base de données, les gestionnaires régionaux de ponts disposeront de toutes les informations nécessaires concernant les différents ponts dont ils s’occupent. Ils sauront donc de quel type de pont ils ont besoin à un endroit déterminé et à partir de quand des ponts seront disponibles afin d’être réutilisés. Il était important que toutes ces connaissances et informations puissent être rassemblées en un lieu central.

En 2030, circulaire et climatiquement neutre

Rijkswaterstaat a de grandes ambitions en matière de durabilité : « D’ici 2030, nous voulons être climatiquement neutres et utiliser 50 % de matières premières primaires en moins. La réutilisation des ponts n’est pas simple mais, lorsqu’elle fonctionne, elle réduit considérablement l’utilisation de matières premières et l’impact CO2 qui y est associé puisqu’elle ne nécessite pas la fabrication de nouveaux ponts. A l’heure actuelle, une grande partie des ponts considérés comme à remplacer ou à démolir, en raison d’un changement de fonction, n’ont pas encore atteint leur fin de vie. Ils sont encore souvent parfaitement adaptés à une réutilisation à un autre endroit. D’habitude, on cherche à savoir si certaines pièces peuvent être recyclées, mais ici, c’est le réemploi d’un pont dans son ensemble qui est envisagé, ce qui contribue le plus à nos objectifs en matière de changement climatique. »

D’après le quotidien Le Soir, publiant dans son supplément européen Léna un article paru dans le journal espagnol El Pais, « d’après les calculs de la fondation De Bouwcampus, dont font notamment partie la Rijkswaterstaat et l’Université technique de Delft, les ponts et viaducs en gestion publique seraient au nombre de 40 000 environ. Une bonne partie de ceux qui vont être rénovés ont été construits entre 1950 et 1965, et sont remplacés avant l’heure en raison par exemple d’un réaménagement urbain dans les alentours ou d’un agrandissement de la route qu’ils traversent. La base de données servira donc de fichier des ponts de seconde main pour favoriser la préservation des ressources. »

Un instrument incontournable

La réutilisation est un pilier important pour avoir un secteur des infrastructures qui soit circulaire et climatiquement neutre. Une plateforme numérique capable de relier l’offre et la demande est une première étape importante. « Nous considérons qu’une tâche primordiale pour les autorités publiques est de s’assurer de fournir des informations en temps utile sur le moment où les ponts seront disponibles pour une réutilisation. De cette façon, tout gestionnaire public qui a besoin d’un pont a suffisamment de temps pour vérifier si un des ponts disponibles lui convient. Pour garantir l’indépendance, la gestion de ces informations a été confiée à la Bruggenstichting, qui dispose depuis longtemps d’une base de données étendue et d’une connaissance de tous les ponts des Pays-Bas.

Un guide très utile

La réutilisation des ponts est une question complexe. L’AmRoR a donc pris l’initiative de rédiger un guide qui donne un aperçu des étapes à suivre et des éléments à prendre en compte lors de la réutilisation d’un pont. Il faut notamment penser aux aspects juridiques tels que la propriété et la responsabilité lors de la réutilisation. Le transport et le stockage d’un pont sont également importants. Enfin, l’intégration du pont dans le paysage est importante.

Une leçon importante pour faire de la réutilisation des ponts un succès est que la coopération entre les pouvoirs publics et avec toutes les parties prenantes est essentielle. Les pouvoirs publics devront travailler ensemble pour déterminer comment ils peuvent faciliter cette réutilisation, tandis que l’expertise du marché est indispensable pour l’intégration et la mise en œuvre technique.

Pour (sa)voir à quoi ressemble cette Banque des Ponts : https://www.nationalebruggenbank.nl/

 

Source : Rijkswaterstaat https://www.rijkswaterstaat.nl/nieuws/archief/2021/03/lancering-nationale-bruggenbank-van-overheden-voor-overheden

Actualités - Vue d'ensemble