Chris Van de Voorde (JuuNoo) : « Avec cette simple formule, vous déterminez si un produit est circulaire ou non » | circubuild.be

Chris Van de Voorde (JuuNoo) : « Avec cette simple formule, vous déterminez si un produit est circulaire ou non »

  •   21 janv. 2021
  • Wouter Polspoel

Chris Van de Voorde (JuuNoo) a une formule simple et logique pour déterminer si un produit est circulaire ou non : « si la valeur résiduelle divisée par le coût de démantèlement + le coût du transport est supérieure à 1, alors on peut parler d'un produit circulaire. De toutes façons, les nouveaux produits seront toujours financièrement plus intéressants et finiront par l'emporter. » Comme toutes les autres entreprises, JuuNoo est touchée par la crise sanitaire, mais cela ne l'a pas empêchée de lancer deux nouveaux produits sur le marché : l'AcouClick et la ProBox.

 

« Si le coût de démantèlement est supérieur à la valeur résiduelle du produit, les nouveaux produits constituent donc l'option la plus intéressante. Un couvreur, par exemple, pourrait parfaitement utiliser des tuiles d'occasion, mais cela lui demande davantage de travail et lui prend plus de temps s'il doit d'abord les récupérer ailleurs. Par conséquent, les tuiles d'occasion en magasin seront également plus chères que les tuiles neuves, ou certainement pas moins chères, car les coûts de démantèlement y auront bien sûr été répercutés. Dans les systèmes constructifs conçus en prévision d'un démontage pour faciliter la réutilisation, la fraction entre valeur résiduelle et coût de démontage + coût du transport donnera toujours un nombre supérieur à 1. C'est également le cas de notre système de cloisons démontables. »

Cependant, le fait qu'une cloisons intérieure ait été conçue pour être réutilisée ne garantit pas pour autant qu'elle aura automatiquement une seconde vie dans un autre projet à la fin de son premier cycle de vie. « Chaque année, nous jetons pas moins de 1,8 milliard € de cloisons intérieures en Belgique. Et dans le monde, ce montant grimpe à quelque 290 trillions €. Chez JuuNoo, avec une garantie de retour d'entre 30 et 60% pour un kit de construction - c'est ainsi que nos systèmes de cloisons circulaires sont vendus aux entrepreneurs - nous essayons de faire en sorte que les cloisons, lorsqu'elles doivent être enlevées pour faire place à autre chose, reviennent chez nous. En munissant ces kits de construction d'une identification lors de la vente, on sait ensuite parfaitement quelle est la valeur résiduelle au mètre courant de la cloison en question. »

Pas un 'produit en tant que service'

Mais pourquoi proposer une garantie de rachat et non un 'produit en tant que service' ? Chris Van de Voorde : « Le 'produit en tant que service' n'est pas intéressant pour les investissements dans des produits nécessitant peu d'entretien, comme les cloisons. Une entreprise préfère ne pas payer d'intérêts de leasing, qui peuvent facilement atteindre 7%. Il est plus intéressant d'emprunter à une banque, où l'intérêt est toujours plus bas, et de réaliser l'investissement en une seule fois. Ceci est bien sûr différent pour les pouvoirs publics, car ils travaillent avec d'autres principes budgétaires. C'est pourquoi je ne suis pas toujours un grand fan du 'produit en tant que service'. Pour certaines entreprises, il s'agit simplement d'un moyen de vendre leurs produits à un prix plus élevé. Un pur greenwashing. »

« Tous les produits ne sont pas adaptés à la construction circulaire »

« De nombreux produits que je vois sur le marché ne sont pas tout à fait adaptés à la construction circulaire. Je vous donne un exemple : l'aménagement d'un immeuble de bureaux sera parfois modifié, mais le bâtiment restera debout. Rendre les cloisons intérieures circulaires - je parle ici de démontabilité et de remontabilité - est donc utile. Les cadres de nos cloisons intérieures modulaires sont constitués à 40% d'acier recyclé, mais c'est surtout la démontabilité qui fait la différence. Nos cadres peuvent être réutilisés jusqu'à 30 fois, ce qui est bien sûr une énorme différence par rapport à une cloison classique qui contient également beaucoup d'acier et qui prend sept fois plus de temps à être construite. Cependant, le bâtiment lui-même a une durée de vie beaucoup plus longue. Dans ce cas, il est préférable de se concentrer, par exemple, sur le captage du CO2 pour l'isolation ou la structure porteuse, ce qui permet de s'assurer que le matériau élimine le CO2 de l'air pendant la phase de production et pendant toute la durée de vie. »

De nouveaux produits pendant la crise sanitaire

Comme de nombreuses autres entreprises, JuuNoo ressent également les effets de la crise sanitaire… dans son travail quotidien mais pas dans ses chiffres. Chris Van de Voorde : « Avec une croissance de 450%, nous avons réalisé un meilleur chiffre d'affaires que prévu. En plus des optimisations internes, nous avons principalement appris comment résoudre encore plus rapidement les défis de nos clients. Nous avons par exemple réussi à réduire à une semaine le délai de livraison des cloisons de bureaux les plus courantes. »

« Avec l'AcouClick, nous avons également mis sur le marché une cloisons acoustiquement plus performante, sans pour autant retarder les délais de livraison ni les délais de construction. Nous avons également lancé la ProBox, développée à partir de l'idée de fournir un petit 'lieu de travail en toute concentration' à la société Renson et à Hangar K. On peut installer à moindres frais cet espace autonome, l'adapter et le convertir en cloisons de bureau dans une prochaine vie. » Notre envie d'innover et nous améliorer constamment a donc été boostée par la crise sanitaire et cela a tout récemment conduit à de grands projets chez des clients tels que Proximus, WhiteWood, Colruyt, VDAB, Duco ou Van Roey. Grâce à cette forte croissance, nous avons également levé 2 millions de capital au cours des quinze derniers mois et nous sommes désormais une équipe de dix employés à temps plein... et nous avons encore trois postes vacants. »

Développement et partenariats

Comment JuuNoo voit-il l'avenir après la crise ? « En plus des bureaux, nous voulons également fournir nos cloisons pour les services techniques des écoles et des hôpitaux. La pratique nous a montré que nos cloisons pouvaient facilement y être utilisées. D'autre part, forts de notre succès en Belgique, nous voulons franchir le pas et proposer nos produits dans les pays voisins et dans les pays scandinaves, qui attachent une grande importance à la durabilité. Enfin, nous souhaitons continuer à travailler avec différents partenaires afin d'offrir à nos clients une valeur ajoutée supplémentaire, comme nous l'avons déjà démontré cette année avec Knoopwerk, Gyproc et Unilin », conclut Chris Van de Voorde.

 

Fiches d'entreprise liées


Actualités - Vue d'ensemble