Circular Real Estate 2020 montre que le soutien à la construction circulaire continue de croître | circubuild.be

Circular Real Estate 2020 montre que le soutien à la construction circulaire continue de croître

  •   22 oct. 2020
  • Wouter Polspoel

Faisons un bond en arrière et revenons au 28 novembre 2018. À Wilrijk, Management Prod organisait alors la première édition de Circular Real Estate, un séminaire rassemblant promoteurs immobiliers, architectes, entrepreneurs et autres acteurs du secteur de la construction et de l'immobilier. L'objectif était d'inspirer les participants concernant la construction circulaire. Brigitte Mouligneau, responsable de la transition pour l'économie circulaire chez Vlaanderen Circular, avait ouvert l'événement sur ces mots : « La phase de réflexion est terminée, il est temps d'agir». Deux ans plus tard, lors de la troisième édition de Circular Real Estate, nous avons constaté combien cette affirmation avait été prise en compte : le soutien à la construction circulaire s'est accru, les projets circulaires aussi.

 

La troisième édition de Circular Real Estate, dont Circubuild était partenaire média, s'est bien entendu déroulée dans des circonstances particulières. Management Producties a décidé de laisser l'événement se dérouler comme prévu, mais dans une salle du BluePoint d'Anvers plutôt qu'à Flagey (Bruxelles). L'intégralité de l'événement a été diffusée en direct. Environ 130 participants ont suivi l'événement de chez eux, une bonne cinquantaine dans le public. Idem pour les intervenants : certains ont fait leur présentation de chez eux via une connexion vidéo en direct, d'autres se sont rendus à Anvers.

Bruxelles, précurseur en circularité

Après un mot de bienvenue de Brigitte Mouligneau, Pascal Smet, secrétaire d'État bruxellois responsable notamment de l'urbanisme a expliqué sa vision du développement urbain dans la capitale en relation avec la durabilité et l'économie circulaire et les ambitions qui l'entourent. Il a également précisé pourquoi Bruxelles peut être qualifiée de moteur de la transition vers la construction circulaire. « Par le passé, Bruxelles était un précurseur de la construction passive, aujourd'hui, c'est en construction circulaire, qui va beaucoup plus loin. C'est un concept évolutif qui se concentre non seulement sur l'efficacité énergétique, mais qui accorde également une attention à la conception modulable, à la limitation des matériaux utilisés et à la réutilisation de ceux-ci. Le Bouwmeester bruxellois et son équipe contactent les constructeurs et les concepteurs et les invitent à dialoguer dès le début d'un projet, ce qui est légalement prévu sous la forme de réunions de projet. La discussion sur la durabilité et la circularité y trouve une place élémentaire. » Pascal Smet a ensuite cité quelques exemples, dont la reconversion circulaire de la Tour Philips sur la place De Brouckère. De plus en plus de projets circulaires voient le jour dans et autour de la capitale, on a pu s'en rendre compte lors des présentations de différents projets dans l'après-midi : Kantoor 2023 (qui fait partie de ZIN in No(o)ord) et Broeklin, un nouveau projet circulaire à Machelen, qui remplace Uplace. 

Différents intervenants

Steven Beckers (BOPRO, Lateral Thinking Factory et BIGH) a parlé de conception circulaire et Mieke Vandenbrioucke (VIBE), Ruben Braeken (Mosard) et Patrick Vandenbempt (Facadeclick) des solutions de construction circulaire. Christophe De Waele, chef de division Bâtiments et Ivo Van Zandweghe, coordinateur du pôle infrastructure durable chez Colruyt Group, ont témoigné de la manière dont ils intègrent la circularité dans leur patrimoine immobilier. Quant à Wouter Coucke, directeur des acquisitions et du développement chez Matexi et Nicolas Goffin, responsable des énergies renouvelables, de la propriété durable et des infrastructures à la Banque Triodos, ils ont évoqué la faisabilité et le caractère financièrement abordable de la construction circulaire.

Ne pas se reposer sur ses lauriers

Après avoir entendu tous ces intervenants, force est de constater que l'appel de Brigitte Mouligneau en 2018 pour enfin transformer la réflexion et les discours sur la construction circulaire en actions, a été suivi d'effets. « Mais nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers. J'espère que tous ceux qui ont assisté à cet événement prendront ce message à cœur et, dès qu'ils rentreront chez eux, travailleront activement pour faire de la construction circulaire la norme », a-t-elle conclu. 

Fiches d'entreprise liées


Actualités - Vue d'ensemble