Les architectes de l'Esplanade Theatre s'inspirent des caractéristiques du durian | circubuild.be

Les architectes de l'Esplanade Theatre s'inspirent des caractéristiques du durian

  •   15 déc. 2020
  • Wouter Polspoel

Inspirés par la peau aux épines dures qui protège les graines du durian, DP Architects et l'architecte anglais Michael Wilford ont conçu un étonnant système de protection solaire autour de l'Esplanade Theatre à Singapour. Un bel exemple de biomimétisme d'autant plus qu'ils ont été inspirés par l'apparence visuelle du fruit et non par... son odeur pestilentielle.

 

L'Esplanade Theatre est un complexe formé de deux bâtiments sur les rives de Marina Bay à Singapour : il comprend une salle de concert pouvant contenir 1 600 spectateurs, un théâtre pouvant en accueillir 2 000, des dizaines de salles d'exposition, une bibliothèque, une zone commerciale et des restaurants.

De l'extérieur, les deux bâtiments ont une apparence particulière. Ils ressemblent en effet fortement au durian, ce fruit produit en Asie qui est également appelé 'fruit qui pue' car, une fois mûr, il libère une odeur désagréable et piquante causée par la présence de sulfure d'hydrogène. Les graines ne peuvent pas être consommées crues, mais elles sont un régal lorsqu'elles sont grillées.

Empêcher la surchauffe

Les concepteurs, le bureau DP Architects et Michael Wilford, se sont inspirés visuellement de la peau épineuse de ce fruit, mais ont également été intéressés par l'une de ses propriétés : la forme de la peau épineuse protège le fruit de la surchauffe. Cet élément est une vraie valeur ajoutée pour les bâtiments du théâtre Esplanade, car les températures à Singapour, en été et en plein soleil, peuvent rapidement atteindre 45°.

La peau du théâtre est en réalité un système de protection solaire réactif. Les lamelles triangulaires en aluminium situées dans les cadres en acier léger qui forment les pyramides ajustent leur angle pendant la journée en fonction de la position du soleil. Le calibrage des lamelles a nécessité une analyse géométrique complexe par modélisation informatique. Par leur fonctionnement, les lamelles empêchent non seulement la température dans les bâtiments de s'élever, mais elles créent également un jeu d'ombres dans les différentes pièces.

Si l'on observe l'Esplanade Theatre depuis le ciel, il ressemble aux yeux à facettes d'une mouche. Ici, pas de réel biomimétisme, mais un joli lien supplémentaire avec la nature.

 

Actualités - Vue d'ensemble