Taxe carbone : une impulsion salutaire pour la construction circulaire ? | circubuild.be

Taxe carbone : une impulsion salutaire pour la construction circulaire ?

  •   11 oct. 2021
  • Stef Pennemans

La construction circulaire est l'un des moyens d'atteindre la neutralité en matière de CO2 d'ici 2050. Toutefois, son coût reste élevé, de sorte que d'autres options sont souvent préférées. L'introduction d'une taxe sur le carbone pourrait-elle changer la donne ? Nous avons demandé l'avis de Lionel Devlieger de Rotor et Sven Grooten de B-architecten à ce sujet.

La construction circulaire est actuellement encore plus chère que la construction 'classique', probablement parce que le principe en est encore à ses débuts et que tout doit être repensé. « Toutes les méthodes de production doivent être adaptées à nouveau et la conception doit être réalisée de manière différente : cela demande plus de réflexion et cela augmente donc les coûts », explique Lionel Devlieger. « Cela va probablement changer s'il y a une taxe carbone sur les matériaux de construction. Le mouvement sera alors rapide et les entreprises qui n'y sont pas préparées subiront de grandes pertes à ce moment-là. »

L'exemple de la politique de santé dans les pays scandinaves

Il est vrai que la construction circulaire est initialement plus chère que la construction traditionnelle. Selon Sven Grooten, l'utilisation de nouveaux matériaux - plutôt que de matériaux circulaires ou renouvelables - n'est pas suffisamment découragée. « Vous pouvez la comparer à la politique de santé des pays scandinaves. Là, une taxe est prélevée sur les produits malsains tels que le tabac et l'alcool. Cette taxe est un mécanisme de pilotage pour vivre plus sainement. Une taxe sur le carbone ou sur les décharges pourrait donc également être adéquate pour orienter davantage le secteur de la construction dans la direction de la construction circulaire. »

Bien que le groupe d'experts sur le climat des Nations unies, l'Europe et l'OCDE, entre autres, recommandent à notre pays d'introduire une taxe sur le carbone, nous n'en sommes pas encore là. Pourtant, dans l'optique de l'accord de Paris sur le climat, la Belgique doit réduire ses émissions de CO2 d'au moins 80 %. Selon Sven Grooten, cet objectif ambitieux ne peut être atteint que par des mesures radicales. « Il faut du courage politique pour changer le comportement des gens. Cela fait également défaut dans le débat sur la mobilité, par exemple : tous les experts s'accordent à dire que la tarification routière entraînera un changement de comportement, mais pas un seul parti politique n'a le courage de l'appeler de ses vœux. »

Une responsabilité européenne

Jusqu'à présent, le système européen d'échange de quotas d'émission ne couvrait que les émissions des entreprises industrielles et énergétiques. La pollution provenant des transports et des bâtiments n'est pas taxée. Il faut que cela change. Mais ce changement est un exercice difficile de calcul socialement équitable et est associé à un certain nombre de risques, estime Lionel Devlieger : « Nous courons le risque d'être concurrencés par d'autres pays ou continents qui n'appliqueraient pas une telle taxe. Il faut une énorme quantité de coordination pour s'assurer qu'aucun matériau de construction non valorisé ne se faufile en Europe. Il faut donc du temps pour préparer le système fiscal. Mais je reste optimiste. »

Si la coordination au niveau européen est trop complexe pour être facilement réalisable, peut-être faudrait-il d'abord réaliser une esquisse au niveau national ? Sven Grooten voit les choses différemment. « Il est nécessaire de l'examiner au niveau européen, car c'est à ce niveau qu'il existe une libre circulation des échanges et des marchandises. Les travailleurs de la construction et les matériaux de construction circulent librement dans toute l'Europe. Par conséquent, outre les régions et les États, la politique européenne globale a une responsabilité très importante pour atteindre les objectifs de durabilité nécessaires. Le seul moyen d'y parvenir est de réaliser cela au niveau européen. »

Actualités - Vue d'ensemble

Glossaire

Partager sur les réseaux sociaux