Comment les fabricants peuvent-ils contribuer à une économie de la construction circulaire ? | circubuild.be

Comment les fabricants peuvent-ils contribuer à une économie de la construction circulaire ?

En restant impliqué dans le produit de construction pendant toute sa durée de vie. Dans la phase de transition actuelle, les constructeurs peuvent déjà contribuer de différentes manières à une économie circulaire de la construction.

Dans l’économie linéaire actuelle, le rôle du constructeur se limite principalement au développement et à la distribution de produits de construction. Bien que les innovations de produits aient un impact important sur la réalisation d’un processus de construction circulaire, une transition à part entière ne peut réussir que si le rôle du fabricant dans ce processus est également repensé. À terme, par exemple, il sera non seulement responsable de la livraison et de l’installation d’un produit, mais sa maintenance, son remplacement et son retour devront faire partie de l’accord commercial. Dans un tel cas, le fabricant restera propriétaire du produit, par exemple dans le modèle du ‘produit en tant que service’.

Si les fabricants souhaitent faciliter la transition vers une économie circulaire du bâtiment, ils doivent se concentrer sur ces différents points :

  1. fournir une garantie de bonne exécution, éventuellement en combinaison avec un contrat de maintenance, sur toute la durée de vie spécifiée du produit, sous la forme, par exemple, de son rendement thermique ou de qualité d’isolation. De cette façon, le fabricant pourra ensuite tard passer plus facilement à un modèle commercial de service, sans en supporter déjà les risques techniques et financiers ;
  1. développer et livrer des produits conçus à partir de matériaux recyclés et ayant un impact minimal à la fin de leur durée de vie. Les produits seront démontables et construits à partir de matériaux si possible renouvelables et biodégradables ;
  1. fournir des produits conçus pour être compatibles autant que possible avec d’autres produits. La standardisation des dimensions en est ainsi facilitée ;
  1. prolonger la durée de vie prévue des produits fournis grâce à des choix de matériaux durables et des innovations de produits. Cela réduira la nécessité d’entretien, de remplacement et d’élimination et contribuera ainsi à d’importants avantages financiers dans le cadre d’un modèle commercial de service ;
  1. mettre à disposition des données en fonction des calculs fournis par l’ACV. Ces données peuvent être regroupées dans des ‘passeports matériaux’. Cela permet de prendre en compte l’impact sanitaire et environnemental sur toute la durée de vie d’un projet.

Les fabricants peuvent souvent atteindre ces objectifs sans que les autres partenaires de la chaîne coopèrent. Cela est intéressant, car cela signifie que chacun peut faire le maximum indépendamment des autres et qu’il n’y a pas d’arrêt en raison du manque de données d’une certaine partie.

FAQ - Vue d'ensemble

Glossaire

Réponse de

Ruben Van Daele (Bopro) & Stijn Brancart (VIBE)